Entrepreneur, quelles mesures pour faire face au COVID-19

faire face au COVID-19

Malheureusement, plusieurs business ont dû être arrêtés à cause de la pandémie COVID-19. Ceux qui ont pu résister à cette dernière se trouvent actuellement dans un état délabré, et nécessitent alors énormément d’aide. Avec ce nouveau mode de vie, un grand nombre d’entités font appel à un organisme tierce ou une personne expérimentée dans l’organisation du business comme paul morlet. À cet effet, quelques astuces vous seront alors données afin de relancer vos affaires tout en protégeant vos employés.

Comment l’entrepreneur devrait-il réorganiser ses affaires ?

Malheureusement, l’Homme ne peut vivre être éternellement confiné. Pour ce faire, les activités entrepreneuriales nécessitent d’être réorganisées pour que l’économie mondiale continue à tourner. Cette nouvelle gestion des risques consiste principalement à faire respecter les nouvelles mesures de sécurité et sanitaires entre les membres de l’équipe. Une opération qui doit supposément être prise en charge par l’entrepreneur principal. Sinon, ce dernier devrait faire appel à une tierce personne ou un autre organisme pour faire maintenir le respect des règles. Cependant, cette nouvelle gestion ne peut prendre place qu’après une étude approfondie des risques encourus par chaque département et chaque élément de l’entreprise. À partir de cela, le sommet stratégique pourra savoir si une mutation du personnel, un télétravail ou autre méthode sera nécessaire pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Aussi, celle-ci devrait également mettre en place un plan B si jamais l’arrêt des travaux sur place seront obligatoires. Outre cela, une formation des personnels sera recommandée pour que ceux-ci puissent bien imprégner les nouvelles règles. Une stratégie qui vise surtout à leur procurer une certaine autonomie dans la lutte contre le COVID-19. Pour en connaître davantage sur la nouvelle gestion de votre corps personnel, il serait judicieux de consulter le site de paul morletgdiy.fr.

Quelle serait la nouvelle stratégie de communication?

Mise à part les nouveaux dispositifs d’organisation, il est aussi d’ordre capital de raviver le domaine de la communication pour lutter contre le COVID-19. Pour ce faire, l’entreprise devrait faire part à son staff leurs droits concernant les dangers encourus sur leurs lieux de travail. D’ailleurs, plusieurs décrets, ordonnances et lois ont été ratifiés pour combattre la pandémie. Outre cela, l’entreprise en elle-même est tenue de mettre à jour leurs connaissances sur la situation (nationale ou internationale) afin de faciliter la tâche du sommet stratégique. Parallèlement, le top de la hiérarchie est tenu de maintenir une bonne communication avec les personnes se situant en bas de l’échelle afin d’assurer que les mesures de sécurité soient bien efficaces. Ce type de communication a pour but de réitérer les moyens de lutte au sein de l’entité. Pour que les messages puissent être transmissibles, il serait judicieux de les traduire en différentes langues. Enfin, n’oubliez pas de mettre à disposition des personnels une application ou un logiciel qui leur permettrait de communiquer entre eux pour que la circulation des informations soit fluide.

Les dispositifs à prendre concernant la surveillance médicale

Mise à part le dépistage thermique, il est également important que chaque employé fasse un suivi de leur propre état de santé. À titre informatif, une personne donnée ne peut s’autocontrôler convenablement si elle ne dispose pas des instructions exactes pour cela. En effet, l’absence de ces dernières génèrerait des troubles psychosociales, et énormément de stress au sein de l’entreprise. D’ailleurs, l’entreprise devrait demander de l’aide à un psychologue de l’organisation pour redynamiser ses personnels. Cependant, pourquoi chercher loin si Paul Morlet management peut vous aider à relancer votre business pendant cette crise ?  Ainsi , les employés sauront qu’ils devront obtenir un avis médical en cas de fièvre, de fatigue … Parmi les employés, l’entreprise devrait aussi prendre en compte les sujets à risque comme les femmes enceintes ou les personnes âgées. Et cela, tout en leur garantissant une vie professionnelle sans discrimination.

Autres mesures de prévention contre le COVID-19

À part cela, l’entreprise devrait être plus à l’écoute de leurs employés en fournissant des EPI (Equipement de Protection Individuelle) gratuitement à ceux qui n’ont pas les moyens. Au demeurant, l’entité ne devrait pas être en rupture de gel désinfectant et de savon. Oui, elle est tenue d’encourager les employés à laver fréquemment leurs mains pour minimiser les risques et surtout au niveau opérationnel. Outre cela, l’entrepreneur principal ne peut tenir des réunions physiques car elles devraient se passer à distance via Zoom, Skype, WhatsApp … Aussi, il serait correct de limiter l’accès des visiteurs à l’entreprise afin d’atténuer les risques extérieurs. Etant donné que l’espace intérieur peut être étroit, l’entreprise a besoin d’aménager son extérieur pour que le personnel puisse y prendre son déjeuner d’une manière distanciée et aérée. Et cela tout en mettant des panneaux signalétiques un peu partout pour que les travailleurs puissent savoir où se mettre. Finalement, Paul Morlet management vous donnera quelques astuces pour que ces instructions ne deviennent une coercition, mais plutôt une initiative des commis.

Recouvrement de créances, quelle procédure ?
Lunettes Pour Tous, une entreprise en pleine croissance