Comptable ou expert-comptable, quelles différences ?

D’un point de vue général, comptable et expert-comptable exercent le même métier. Les deux sont des spécialistes du chiffre. D’ailleurs, un chef d’entreprise a le choix entre un comptable ou expert-comptable pour s’occuper de la gestion financière de son entreprise. Cependant, il y a bien un grand contraste entre le métier de comptable et le métier d’expert-comptable. Mais quelles différences entre comptable et expert-comptable ? Pour que les avantages de l’un ne deviennent pas des inconvénients pour d’autres, il est important de souligner ces différences. Ainsi, le créateur d’entreprise peut faire un choix judicieux. La différence se base principalement sur trois niveaux importants : la compétence au niveau d’étude, le coût de l’allocation et leurs principales activités.

La compétence au niveau d’étude

Déjà, au niveau de l’étude le comptable et expert-comptable ne parcourt pas le même chemin. Si une étude en gestion comptable de 2 à 5 ans après bac suffit pour exercer le métier de comptable, il en est autrement pour le métier d’expert-comptable. En effet un expert-comptable doit avoir un diplôme national d’expertise comptable (ou bac plus 8) avec un stage de trois ans dans une agence d’expertise comptable. Il faut s’inscrire également à l’ordre des experts-comptables. Du côté hiérarchique, c’est un peu comme un médecin et un infirmier. Il y a vraiment une énorme différence. Pour toutes informations supplémentaires, veuillez vous rendre sur www.statutentreprise.com.

Au niveau du coût

Le service d’un expert-comptable est distinct de celui d’un comptable. Un comptable se contente des écritures comptables, de faire des déclarations aux autorités fiscales et préparer le bilan de la fin d’année. Un expert-comptable, quant à lui, se charge d’accompagner les entreprises dans leurs activités fiscales et bancaires. C’est normal que leur coût soit différent. Un expert-comptable gagne beaucoup plus qu’un comptable, mais pas seulement à cause de son niveau d’étude ni de son expérience, mais surtout de sa responsabilité civile qui servira de garantie pour ses clients en cas d’une erreur.

Au niveau de la responsabilité

Un comptable doit être un salarié dans une entreprise, bien qu’il peut tout de même s’exercer en indépendant. Sa principale mission se résume sur tout ce qui est opération comptable : classification des dossiers, préparation des fiches de paie, déclarations fiscales, etc. À l’inverse d’un expert-comptable, il doit pratiquer dans un cadre d’une profession libérale uniquement. Sauf qu’à l’exception, il peut être salarié dans une entreprise. Un expert-comptable peut effectuer à la fois tous les travaux d’un comptable, mais aussi la vérification des comptes et déclarations fiscales, conseiller…

Comment créer une SCI familiale ?
Choisir les bons outils de gestion d’une entreprise